Vous êtes ici : Actualités › Revue de presse gastronomica N°21

Publié le lundi 29 août 2016 à 15:42

On y mange... Le Crêmet d'Anjou, Angers

C'est discrètement et sans tapage que le Crêmet d'Anjou, à l'image de Christophe Sodreau, son chef, fait son bonhomme de chemin dans le paysage culinaire angevin. Le lieu joue la carte de la simplicité, ce qui compte ici c'est l'assiette et le produit. Pour commencer, une salade d'escargots aux cives, les petits gastéropodes en goguette entre verdure et betterave, fait une entrée de bon aloi. Une belle tranche de foie gras de canard fait maison, une crème brulée de foie gras et confiture d'abricot en accompagnement, arrosé d'un Coteau de l'Aubance, régalent les non-végétariens que nous sommes.
Maitre-restaurateur

Pour le poisson, c'est un rouget en forme qui s'y colle, bien installé sur sa polenta, d'excellentes petites asperges vertes en embuscade. Dans un verre, huile d'olive et citron, stimule, si on le désire, chaque coup de fourchette. The dessert de la maison, le fameux crêmet d'Anjou, dresse majestueusement sa somptueuse crème que l'on peut napper, au choix, de miel, de caramel au beurre salé, de framboise ou de chocolat. On peut aussi faire un mix des quatre ou alterner, notre préférence allant sur le miel. Christophe Sodreau a le titre de Maitre-restaurateur, signifiant que la maison travaille en très grande majorité les produits frais.

L.S. (07-2013)

Gastronomica.fr

 

Retour en haut de page

Revue de presse gastronomica N°21

Formulaire



Chargement, veuillez patienter…

Plan d’accès